./..Sandra Djina Ravalia../..

© Mutine Inc.
Tous droits réservés

.

.

Sandra Djina Ravalia

Démarche artistique

Je recherche profondément le sacré dans la création, la spiritualité derrière les êtres et les objets; je traque l’invisible et le mystère...
Ma quête est simple: réussir à extérioriser des éléments enfouis, personnels, universels ou ancestraux, les remonter à la surface, et les projeter sur la toile. Souvent des associations seront contradictoires, voir incompatibles dans ma tête, mais elles s’avèrent ensuite se marier à merveille sur la toile… à mon grand étonnement_!

Au départ, j’ai une vision, une envie.
Je l’étudie, la dessine, la cerne…puis je me lance.
Au cours de la création, j’annule parfois certaines décisions; je laisse la part au risque.
Je possède un vocabulaire personnel relié au processus; par exemple, la toile peut prendre une tournure « pierre », « bois », « métal », ou « goudron »… Ce sont mes points de repère et mes pivots. J’utilise alors les pinceaux, les couteaux, les doigts, le plâtre, la corde, le coton, la paille, le métal, l’or pour arriver à mes fins... aucune approche ne me rebute. Je suis déterminée, ouverte d’esprit et curieuse de tout. Dans ce sens, j’exploite les richesses que la nature peut offrir comme les pigments bruts, les matériaux précieux ou complètement insolites.

Les cultures du monde me passionnent, comme celles de l’Inde (étant moi même indienne d’origine) et de l’Afrique (ayant grandi à l’île de la Réunion, île française au sud-est des côtes africaines). Vivant maintenant au Canada depuis une dizaine d’années, j’ai aussi été amenée à apprécier l’art contemporain occidental.
J’essaie donc, par mon vécu et mes intérêts actuels, de retrouver dans la création, un mélange équilibré entre mes racines et mon apprentissage, et par la même occasion d’aller explorer
le non tangible et l’intemporel.

> haut de la page


Inspiration Musique

Ce que j'écoute en peignant varie énormément, mais j'écoute souvent un seul disque lors de la création d'une toile... et cela peut durer très longtemps.
Quelques exemples: les sonorités expérimentales de Sketch Book, la fluidité mélodique des Nocturnes de Chopin, la ferveur simple de la Messe Créole.


Dans mon studio, un petit portable se fraye une place au milieu des pinceaux et des chevalets...

Quand je me ressource, sortie du studio, j'écoute toutes les musiques du monde sur un système haut de gamme.




La première fois que j'ai écouté ce système, je suis restée dans un fauteuil deux heures sans parler, jambes repliées, et je me souviens d'avoir "visualisé" la craie sur le tableau en écoutant "The Book of Rose" d'Andreas Vollenweider, tellement sa présence "tactile" était saisissante.


> haut de la page

Amazone
© Sandra Djina Ravalia 2004
Tous droits réservés

Femme Africaine
© Sandra Djina Ravalia 2004
Tous droits réservés

Ifé
© Sandra Djina Ravalia 2004
Tous droits réservés